© 2023 by JACK SMITH PHOTOGRAPHY.

 Proudly created with Wix.com

A propos de l'oeil de Pénélope

 

La Cie l'oeil de Pénélope, association loi 1901, mène depuis 2006 une recherche autour du corps, du texte, des émotions.

Par le parcours de DANSEUSE et de COMÉDIENNE de sa directrice artistique (formée au conservatoire de La Rochelle, puis au CCN Rillieux-la-Pape/Cie Maguy Marin), les pièces créées sont à la fois proche de la danse et du théâtre.

La Cie aime repousser les frontières, faire discuter ensemble les techniques afin d'amener le spectateur dans un UNIVERS POÉTIQUE,TOUCHANT, DRÔLE, SENSIBLE.

L'humain est au coeur de la création.

 

Ainsi, la Cie choisit d'aller à la rencontre de personnes, s'entretient avec elles afin de se nourrir du monde extérieur, de la réalité, avant de créer des pièces. Il ne s'agit jamais de juger, mais de comprendre, d'entrer en empathie puis de rendre une vision toute personnelle de l'univers cotoyé. Pour l'équipe de l'oeil de Pénélope, il est important de garder à l'esprit que le monde n'est pas manichéen, que les personnages  de la vraie vie sont toujours paradoxaux: oui les chasseurs peuvent être des êtres sensibles et la plus mignonne des petites filles une future tueuse en série.

Après 11 ans de recherche et de créations, la Cie commence à comprendre que ce qu'elle affectionne par dessus tout, c'est rendre les situations tragiques drôles, faire glisser les facéties dans la tension, donner à voir la beauté des êtres simples. Vivement la prochaine création!

L'oeil de Pénélope regroupe plusieurs artistes danseurs, comédiens, musiciens, vidéastes, créateurs lumière, photographes… différents selon les envies et les besoins des projets.

 

De plus, la Cie aime transmettre son travail, et expérimenter des pistes de recherche avec des amateurs. Elle anime régulièrement, et avec plaisir, des workshops auprès de différents publics lorsqu'elle se déplace pour jouer les spectacles.

Un peu d'histoire maintenant

Après avoir créé plusieurs soli de danse contemporaine, Solène Cerutti décide en 2006 de faire voir le jour à la compagnie l’œil de Pénélope. Naît alors un duo pour danseuse et accordéoniste,  Pas sur la lune , avec Priscilia Boussiquet qui la rejoint pour l’accompagner à l’accordéon et apporter le travail de mise en scène.

En 2007-­2008, Solène suit la formation « De l’interprète à l’auteur » au CCN de Maguy Marin, à Rillieux-la-Pape (69). Forte de cette année de réflexion et de rencontres riches, elle créé avec la Cie en 2010 un solo chorégraphique et théâtral,  Attendre n’est pas mourir, mais ça y ressemble.  Pour nourrir sa recherche, elle part à la rencontre de seize femmes de marin, pêcheur ou au long cours, entre Quimper et La Rochelle. Elle les interroge, les enregistre, puis extrait des témoignages textuels et sonores qu’elle porte sur scène.

 

En 2010, elle s’engage dans un projet de longue haleine. Pendant trois hivers, elle accompagne plusieurs groupes de chasseurs en Charente-Maritime et dans l’Indre. Le dernier hiver, elle les filme et commence, avec l'aide de l'équipe du projet, à réfléchir à une forme scénique. 

Gibier, à poil ! , duo théâtral et chorégraphique voit le jour en novembre 2013. Sur scène, deux corps de femmes côtoient ces hommes par le biais de la vidéo.

En  2016, elle adapte le roman de Pia Petersen, Une fenêtre au hasard.  C'est une nouvelle manière d'expérimenter la scène puisque cette fois, la danse s'efface au profit du texte. Deux monologues de 30 minutes nous emmènent dans la tête de deux personnages seuls et perdus qui se croisent et se manquent.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now